Pourquoi le système de santé aux Etats-Unis est-il si cher ?

C’est peut-être la question qui revient le plus souvent, quand au détour, d’une prescription ou d’une consultation, vous vous retrouvez face à une facture qui vous paralyse : mais pourquoi est-ce si cher ? Et oui, quand on arrive aux Etats-Unis, on se rend compte assez rapidement que le système de santé est bien différent de ce à quoi nous sommes habitués : je vous en parle dans cet article : les 3 choses qui changent.

 

L’autre jour, je suis tombée sur cette vidéo qui résume bien à elle seule, pourquoi ce système est si cher et pourquoi, il a tellement augmenté ces dernières années.

Les chiffres 

Les Etats-Unis dépensent 3 200 milliars de $ en 2015, se montant à quelques 9 900 $ par personne et par an, soit 17% du PIB.

Les soins hospitaliers représentent 32% de ce chiffre, 20% les consultations et soins infirmiers. Les prescriptions représentent seulement 10% du total.

Les dépenses sont bien supérieures à n’importe quel pays. Et quand on compare les pays en terme d’efficacité du système de santé, les Etats-Unis sont loin derrière, arrivant à la 35ème place (à titre de comparaison, dans les chiffres que j’ai pu trouver et dans ce qui est mentionné dans la vidéo, la France arrive en 1er).

Les facteurs

Les prix des médicaments prescrits

Si vous avez déjà eu des ordonnances et que vous avez dû payer, vous avez peut-être été surpris par le montant de certains médicaments. A titre d’exemple, mon premier choc a été quand on avait prescrit à une de mes filles, une crème Voltaren® qui devait couter dans les …. 200$, alors qu’elle coûte moins de 10€ en France. L’explication réside dans le fait que les prix des médicaments aux Etats-Unis ne sont en aucune façon négociés et que les laboratoires pharmaceutiques sont libres d’imposer les prix qu’ils veulent. En France par exemple, les prix sont fixés par la Sécurité Sociale, et donc négociés avec les laboratoires.

{Aux Etats-Unis, les prix sont négociés uniquement avec Medicaid et pour les vétérans à travers le Departement of Veterans affairs.}

Les coûts administratifs

Le système de facturation étant compliqué puisque chaque personne a une assurance santé différente, cela engendre des surcoûts dus au traitement de ces factures. Surcoûts administratifs, aussi bien du côté des assurances que du côté des médecins qui doivent posséder du personnel administratif aussi pour ces opérations.

A côté, de ces problèmes de facturation, vous avez tous remarqué à quel point le personnel para-médical était important dans les cabinets médicaux : à vrai dire, chaque médecin a son infirmière associée qui reçoit le patient dans un premier temps, collecte les informations, et procède aux examens de routine, comme la prise de tension et du rythme cardiaque.

Tout ce personnel, qui vient en plus de la visite proprement dite au médecin, rajoute bien sûr des coûts à la consultation proprement dite.

Bien plus qu’ailleurs la médecine aux Etats-Unis est compartimentée et le nombre de visites chez un spécialiste semble bien supérieure qu’ailleurs. Il semble que ces spécialistes sont plus sollicités alors que dans d’autres pays, les généralistes prennent en charge un plus grand éventail de consultations.

Les surcoûts dus à une sur-prescription d’examens 

Enfin dans le chapitre de la surconsommation et surtout la sur-prescription d’examens complémentaires, il est important de rappeler que les médecins sont soumis à une pression importante. Cette sur-prescription, est là pour permettre aux médecins de se couvrir juridiquement en cas d’erreur ou de problème, et donc, en cas d’attaque en justice.

Je me rappèlerai toujours du médecin que j’avais consulté pour ma fille de 8 ans qui avait depuis une semaine des maux de tête récurants. Le médecin consulté après examen, n’avait rien trouvé de mieux que de lui prescrire un IRM, car disait-il, il avait besoin de savoir, ce qui se passait dans la tête de ma fille. Après réflexion, je m’étais décidée en fait, à différer, dans un premier temps son conseil, vu que la dépense était assez conséquente (2700 $). J’avais par la suite, emmené ma fille chez un ophtalmologue qui avait conclu à une fatigue oculaire. La suite m’avait donné raison, l’air était chargé aussi par de nombreuses odeurs de fleurs. Les vacances avaient été les bienvenues et nous n’avons plus jamais entendu parler de ces maux de tête.

Cette pression juridique entraîne aussi des surcoûts pour les médecins à un autre niveau : pour se protéger, les médecins doivent aussi souscrire à une assurance pour pouvoir répondre aux attaques juridiques.

Les solutions ?

La qualité des soins est indéniablement bonne mais chère, comme nous l’avons vu. Alors face à ces coûts qui sont horriblement élevés, malgré des assurances onéreuses, il est important de se poser les bonnes questions. D’abord, apprendre à connaître ce système permet de se familiariser et de l’adopter. Je vous y aide avec mon livre.

 

En deuxième lieu, je vous invite à vous poser cette question :

Et si la solution était ailleurs et si finalement, il était important de prendre soin de sa santé en amont, en jouant sur la prévention, mais aussi en adoptant des habitudes de vie saines. C’est bien tout le cheminement vers lequel, je veux vous amener à travers ce blog et les services que je propose.

Se diriger le plus possible vers des médecines douces pour traiter les petits maux du quotidien, me semble maintenant nécessaire : thérapie par les plantes, par les huiles essentielles. Il devient aussi nécessaire de repenser son alimentation en terme d’alimentation santé.

En résumé, il est important d’opter sur des habitudes de vie saines, comme manger correctement, faire de l’exercice, savoir gérer son stress. Mais aux Etats-Unis, plus qu’ailleurs il devient essentiel, en plus de toutes ces précautions, de prendre conscience de l’environnement dans lequel, nous évoluons et de commencer à éliminer les sources de produits nocifs.

C’est tout l’objet de ce blog, désormais. c’est exactement dans cette direction que je veux vous amener, car après 9 ans de vie aux Etats-Unis, j’ai compris à quel point, nous devions nous responsabiliser dans la gestion de notre santé.

 

Sources

http://www.pbs.org/newshour/rundown/new-peak-us-health-care-spending-10345-per-person/

https://www.cms.gov/Research-Statistics-Data-and-Systems/Statistics-Trends-and-Reports/NationalHealthExpendData/downloads/highlights.pdf

http://www.who.int/healthinfo/paper30.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.