Le pouvoir de l’alimentation sur notre état d’esprit !

Depuis quelques temps, je me passionne sur le pouvoir de l’alimentation sur mon état d’esprit. On a beaucoup parlé de l’équilibre alimentaire pour garder la ligne ou diminuer son cholestérol, mais on n’a pas pris conscience que ce que nous mangions, avait une incidence directe sur nos émotions, notre état d’esprit, mais aussi et surtout sur l’état de notre cerveau et son bon fonctionnement. Notre société a trop souvent oublié cette dimension fondamentale.

Nous sommes d’ailleurs passés au tout médicament : à chaque problème, un médicament devait y répondre, mais finalement, pourquoi, n’avons nous pas tout simplement commencé par revoir et redéfinir ce que nous ingérions dans notre organisme. Voici 5 sortes d’aliments à éviter et donc ceux à favoriser pour retrouver son équilibre. Vous remarquerez, que ces listes d’aliments sont toujours les mêmes, mais il est bon de rappeler que effectivement, en mettant au menu, ces aliments ou au contraire en les retirant, on améliore aussi significativement son humeur, son état d’esprit et son énergie.

Bien sûr, adopter une alimentation qui suit ces principes n’enlèvera pas tous les problèmes mais il rétablira un équilibre et permettra par la suite de mieux gérer vos aléas émotionnels et améliorer votre état d’esprit. Etudier la chimie du cerveau permet de mieux comprendre ce dont il a besoin pour fonctionner au maximum de ses capacités et diminuer la charge toxique qui le freine.

5 aliments à éviter pour améliorer son état d’esprit

Les 5 à éliminer

1-Le sucre

Trop consommé, non seulement, le sucre agit sur votre niveau sanguin, mais entraîne une inflammation au niveau du cerveau, tout en créant une addiction. Il entraîne de plus une augmentation de l’appétit.

Il faut veiller à diminuer sa prise à tous les niveaux : lisez les étiquettes, le sucre a été ajouté dans tous les aliments de base, comme le pain, les charcuteries et tant d’autres aliments.

A côté du sucre, il faut veiller à éliminer le Corn Syrup très répandu aussi dans toute l’alimentation aux USA.

Réduire le sucre, non seulement entraine une baisse du sucre au niveau sanguin mais améliore l’état de fonctionnement du cerveau.

2-La caféine

La caféine, certes vous réveille mais augmente votre anxiété. Elle interfère aussi dans l’absorption de certaines vitamines qui peuvent vous aider au niveau du stress. Il faut donc la consommer avec modération.

3-Processed food

Ce n’est pas nouveau, mais revenez aux fondamentaux : arrêter la nourriture processed (aliments transformés) : vous éliminez ainsi, le sucre ajouté, les mauvais gras, les colorants, les conservateurs. Tous ces éléments attaquent votre cerveau et l’encombre.

4-Faux sucres

Pas question de remplacer le sucre par des faux sucres synthétiques : évitez les produits SUGAR FREE, ils renferment souvent de l’aspartame ou de la saccharine. L’aspartame est impliqué dans les changements d’humeur, dus principalement à des effets directs sur les neurotransmetteurs.

Essayez plutôt de diminuer le sucre et peu à peu, votre besoin de goût sucré disparaîtra aussi. Ou alors utilisez des faux sucres naturels comme le Stevia.

5-Les mauvaises graisses

Parce-qu’il existe des mauvaises graisses et des bonnes graisses, il est important de faire la différence et d’éliminer au maximum ces graisses hydrogénées qui vont venir attaquer la membranes des cellules du cerveau. A éviter donc, les huiles de colza (canola), d’arachide (peanut), margarine, Crispo etc. D’autre part, ces huiles contiennent souvent des OGM qu’il vaut mieux éviter.

A ne pas oublier aussi, la majorité des aliments transformés (processed) contiendront de mauvaises graisses.

Les 5 sortes d’aliments à privilégier pour améliorer son état d’esprit.

Certaines catégories s’entrechoquent bien sûr, mais cela vous permet de bien faire la part des choses.

Les 5 à privilégier - SHutterstock
Les 5 à privilégier – SHutterstock

1-Les bonnes protéines

Les protéines sont les véritables bases de vos neurotransmetteurs. Pour avoir un cerveau qui fonctionne au top, il faut veiller à avoir un bon apport en protéines. Elles sont bien sûr principalement présentes dans les viandes et les poissons. On les retrouve aussi dans le blanc d’oeuf. Au niveau végétal, les pois, lentilles et haricots sont riches en protéines.

2-les bonnes graisses

Dans les bonnes graisses, on compte principalement les acides gras insaturés comme les Omega 3. Vous retrouvez ces fameux omega 3 dans les avocats, les poissons gras mais aussi les graines et amandes. Il est important de varier les sources d’omega 3 au niveau végétale et animale. Ces omega 3 de plus, permettent de mieux assimiler certaines vitamines comme les vitamines A, D, E et K.

D’autre part, il a été prouvé que les oeufs et viandes dont les animaux avaient été nourris exclusivement à base d’herbes (grass feed) avaient une teneur en omega 3 plus importante.

3-les fruits et légumes

Conseillés dans toutes les diètes et régimes, les fruits et légumes, consommés crus ou cuits fournissent de nombreux vitamines, minéraux et phytonutriments. Certains contiennent une forte teneur en anti-oxydants, directement bénéfique pour le cerveau.

4-les aliments fermentés

Apporter des probiotiques à son régime alimentaire est bénéfique pour les intestins : de plus en plus d’études montrent l’influence de la flore intestinale sur le cerveau. Les aliments à privilégier sont les choux fermentés, le kéfir, le thé fermenté comme le kombucha, et les yaourts à condition de les choisir sans sucre ajoutés, organic et surtout avec des cultures vivantes.

5-Les fibres et les sucres complexes

Dans les sucres complexes, on englobe les sucres qui sont composés de chaines de glucoses, comme l’amidon, retrouvés dans les légumineuses (pois, lentilles et haricots).

Les sucres complexes ne libèrent pas leur sucre rapidement et sont dits à index glycémique faible. Ils n’entrainent pas un pic de sucre dans le sang et donc, un pic d’insuline.

Les fibres retrouvées principalement dans les légumes verts font partie des sucres complexes mais ne sont pas absorbées. Elles permettent de diminuer l’absorption des sucres dans le sang.

Conclusion

Voilà un aperçu de ce qui pourra vous aider au niveau nerveux. Adopter ces aliments et rejeter les mauvais vous apportera aussi bien d’autres bien-faits. Il est important d’inclure ces aliments dans votre régime quotidien et surtout de rejeter les mauvais aliments. Le pouvoir de l’alimentation sur notre santé a trop souvent été négligé mais commencer par cela permet de rectifier peu à peu un équilibre.

Un régime de ce type est essentiel pour maintenir son niveau de santé, mais n’est pas suffisant dans le cadre des maladies mentales plus profondes.


Ces petits conseils basiques vous ont intéressés ? 

Découvrez mon livre

Bien manger aux Etats-Unis

Ce livre est un guide pratique qui pourra aider ceux qui arrivent comme ceux qui habitent depuis longtemps aux Etats-Unis. Le livre revient sur les béabas de l’alimentation aux Etats-Unis (avec de nombreuses traductions).

Mais surtout

il part à la découverte et aux décodages des labels, des mentions sur l’emballage et des ingrédients présents sur les produits.

De nombreuses informations qui permettent de se détourner des pièges de l’industrie alimentaire !

Plus de 170 pages de conseils et d’informations utiles en français !

Le livre est disponible sur les plateformes Amazon

sur Amazon France

à partir de l'Europe
au prix de 18,25 €


sur Amazon.com

à partir des USA au prix de 18,50 $

 

2 réflexions sur “Le pouvoir de l’alimentation sur notre état d’esprit !”

  1. Je viens de tomber sur votre article et je suis actuellement dans cette pensée !
    Lors d’un voyage en Jamaïque, j’ai pu m’apercevoir de la différence d’état d’esprit d’un bout de l’île à l’autre.
    La « Junk Food » de l’est de l’île semble avoir une incidence direct sur la façon de vivre des locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.