Vitamines et suppléments alimentaires aux Etats-Unis

Interloquée par la quantité phénoménale de vitamines et suppléments alimentaires aux Etats-Unis présents dans les rayons de pharmacie américaines ? Oui, il y a de quoi, tant ces rayons sont chargés de produits dont on ne connait pas toujours la nécessité. Il y en a partout, mais sont ils tous fiables ?

supplément aux Etats-Unis
vitamines, suppléments – Shutterstock

Des suppléments alimentaires : pour quoi faire ?

Notre alimentation a changé et bien plus aux Etats-Unis. Bien souvent, les aliments, comme les fruits et légumes qui devraient apporter vitamines et minéraux, se trouvent appauvris de par les transports. La farine ne possède plus les qualités nutritives d’avant. Nous consommons aussi de nouveaux aliments qui apportent très peu les vitamines et les sels minéraux que l’on devrait consommer. Nous mangeons trop de calories mais pas assez de minéraux et anti-oxydants. Il peut donc être utile d’apporter une supplémentation ciblée.

Des suppléments : qu’est ce que c’est ?

On distinguera les acides aminés, les acides gras, les enzymes, les minéraux, les oligo-éléments, les extraits de plantes, les probiotiques, les vitamines et les anti-oxydants.

Les acides aminés

Les acides aminés sont les composants entrant dans la composition des protéines. Il existe une vingtaine d’acides aminés différents. Ils sont directement incorporés dans nos cellules pour en former le constituants principaux. Pris séparément, ils possèdent des propriétés anti-fatigues, apaisants, raffermissants .. Ils sont aussi précurseurs d’hormones. On les retrouve dans les aliments protéinés comme le viande, le poisson, le lait ou dans certains végétaux.

protéines dans l'alimentation - Shutterstock
protéines dans l’alimentation – Shutterstock

Exemples : arginine, ornithine, acide aspartique, isoleucine, lysine, tryptophane…

Les acides gras

Les acides gras forment les graisses. Certains acides gras seront plus nécessaires que d’autres : notamment les acides gras insaturés qui doivent faire partie de notre alimentation. On les retrouve dans les aliments comme les poissons, les noix, les avocats … Ils interviennent dans de très nombreuses réactions élémentaires dans le corps : ils entrent dans la constitution des membranes cellulaires. Ils permettent le bon fonctionnement des systèmes cardiovasculaire, cérébral, hormonal et inflammatoire.

acides gras insaturés dans l'alimentation - shutterstock
acides gras insaturés dans l’alimentation – shutterstock

Exemples : acide gras omega 3, les omega 6 et les CLA (Acide linoléique conjugué).

Les enzymes

Elles interviennent dans de très nombreuses réactions de l’organisme, à commencer par la digestion.

Exemples : peptidase, lactase, protéase.

Les minéraux

Ils sont présents en faibles quantités mais ils sont indispensables.

Exemples : calcium, potassium, magnésium.

Les oligo-éléments

Ce sont bien des minéraux mais leur quantité dans l’organisme est infime, jusqu’à être à l’état de trace. A noter : on y a facilement recours en France, malheureusement, il est difficile d’en trouver aux Etats-Unis. Donc, à vous d’en faire des réserves en fonction de vos besoins.

Exemple : fer, zinc, cuivre, iode, chrome, or, argent …..

Les extraits de plantes et plantes entières

Les plantes sont de formidables réservoirs à substances bénéfiques pour le corps humain. Elles renferment de nombreux éléments actifs. Pour les extraits de plantes, il est toujours préférable de prendre des extraits standardisés, permettant de savoir exactement, les teneurs en principes actifs.

Aux Etats-Unis, les principales plantes retrouvées, sont l’échinacée, le gingsen, le millepertuis …

Les probiotiques

Ce sont des bactéries, dites « bonnes » car elles aident la flore intestinales à faire son travail. On en retrouve déjà dans les yaourts, la choucroute. Parfois, il peut être utile d’en consommer, pour aider la flore intestinale à se reconstituer : après une prise d’antibiotiques par exemple, ou lors de diarrhées. On les trouve au frais car ce sont des formes vivantes. On les trouve aussi dans les rayons.

 les probiotiques dans l'alimentation - Shutterstock
les probiotiques dans l’alimentation – Shutterstock

Exemple : bifidus, acidophilus.

Les vitamines

Pas la peine de vous présenter les vitamines. On les connait toutes ou presque : elles ont toutes des rôles spécifiques et agiront en groupe : elles sont souvent associées, comme les vitamines du groupe B.

Les suppléments : comment savoir si on en a besoin ?

Il est parfois facile de comprendre ce qui nous manque. Certaines situations sont souvent indicatrices d’un manque de l’organisme : exemple : très grande fatigue, difficulté de sommeil, irritabilité exacerbée…

Parfois au contraire, on ne peut pas prendre conscience de ce qui nous manque et c’est un médecin ou un nutrithérapeute qui déterminera où se trouve la carence. Le but est détablir un état des lieux. Il utilisera pour cela, des questionnaires, des tests, mais aussi demandera des dosages spécifiques. Le cas échéant, il prescrira alors des éléments très ciblés, mais aussi des conseils en nutrition.

Les suppléments : comment savoir si ils sont de bonne qualité ?

Personnellement, je ne fais pas confiance dans les marques que l’on trouve en pharmacie ou supermarchés car il n’y a pas de contrôle en amont (une étude avait montré que les compositions ne répondait pas à ce qu’il y était mentionné) : dans cette page, j’ai sélectionné de nombreux produits de qualité : ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.