Que sera 2017 chez AmerikSanté ?

Je suis vraiment heureuse de vous présenter mes voeux pour l’année 2017. J’ai bien cru que l’année 2016 sonnerait le glas de AmerikSanté : le 31 décembre au soir, un méga problème est arrivé sur le site : la base de donnée avait disparu, aussi bien dans les airs que sur l’hébergeur du site. Vidé de tout son contenu, le site était à l’état moribond. J’ai bien cru que je devrais annoncer sa mort au matin du 1er janvier. Oui bien sûr, je rassure, les plus avertis, je sauvegarde régulièrement mon site, mais sur l’hébergeur et là, c’était l’hébergeur qui semblait s’être vidé. Tel un phoenix, AmerikSanté a re-né de ses cendres au petit matin. J’ai reçu un message d’excuses de l’hébergeur et décidé de prendre de nouvelles résolutions en matière de cybersécurité.

Nouvelle année, nouveaux défis, nouveaux intérêts. Dans un monde qui bouge de plus en plus vite, j’ai voulu en ce début d’année, faire une pause pour faire le point. AmerikSanté c’était au début pour informer, pour faciliter l’accès au système de Santé aux Etats-Unis pour les francophones résidant ou voyageant aux Etats-Unis. D’une approche conventionnelle, je vous exposais ce que l’on trouve en matière de soins, de médicaments en vente libre, d’assurances, etc… J’ai élargi peu à peu mon horizon. Ayant toujours été sensibilisée aux médecines douces, je me suis passionnée pour l’aromathérapie que j’ai introduit ici sur AmerikSanté et puis dépassée par l’ampleur du sujet, consciente aussi que le sujet n’intéresse pas tout un chacun, j’ai voulu en faire un site à part entière : alors, j’ai séparé cette activité et je l’ai mise directement sur un nouveau site : Univers-Aroma.

Aujourd’hui, pourtant, il me semble important d’y revenir. Plusieurs éléments, m’ont fait comprendre à quel point, nous devions de plus en plus nous tourner vers des solutions naturelles à tout point de vue. Revenir vers une plus grande conscience de ce monde dans lequel nous vivons. Sans être alarmiste, mais en étant conscient de notre environnement, il est essentiel désormais d’agir directement sur ce qui nous entoure pour diminuer son impact sur notre santé présente, à venir et plus largement sur celle de nos enfants.

Agir sur son propre environnement – Shutterstock

Dans notre vie quotidienne, nous sommes soumis à un nombre important de toxines et nous ne nous en rendons pas forcément compte. Jour après jour, elles nous envahissent, s’accumulent dans notre corps insidieusement et à terme seront à l’origine de problèmes qui peu à peu se transforment en maladie. Sans devenir paranoïaques, il semble cependant important d’en prendre conscience et de commencer à nous informer pour nous en détourner : les connaître pour mieux les éviter.

Pourquoi, les Etats-Unis plus qu’ailleurs : bien sûr, on pourra penser à la Chine, ou aux pays pauvres dont les préoccupations ne sont pas encore sur l’environnement. Mais pour revenir aux Etats-Unis, il me semble que plus qu’en Europe, il est important de prendre conscience de cela. Un exemple tout simple a attiré mon attention : The National Institute of Occupational Safety and Health ( NIOSH) a reporté que près de 900 produits toxiques étaient utilisés dans les produits cosmétiques. L’Union Européenne a banni plus de 1000 produits toxiques en cosmétologie tandis que la FDA (Food Drug Administration) en bannissait …… 11.

Produits cosmétiques – Shutterstock

La nourriture aux Etats-Unis

Ma sensibilité a été éveillée depuis longtemps au niveau de la nourriture : aux Etats-Unis, plus qu’ailleurs, on rencontre le pire avec trop de nourritures process, trop de sucre, trop d’OGM, des antibiotiques dans la viande et le lait et trop de produits transformés.

Le blé a été tellement trafiqué et modifié qu’il est devenu difficile pour certaines personnes d’en manger. On voit apparaître de plus en plus d’intolérance au gluten, cette protéine constituante du blé.

A côté de cela, les fruits et légumes nous apportent pesticides et autres produits dangereux.

La bonne nouvelle, c’est qu’on rencontre aussi le meilleur aux Etats-Unis et que dans la plus part des endroits maintenant, il est possible de bien se nourrir.

L’eau aux Etats-Unis

Autre problème, l’eau de nos robinets n’est pas toujours de bonne qualité : un pourcentage important de tests ont révélés la présence de résidus dangereux dans l’eau que nous buvons.

A côté de ces deux principales sources majeures, il faut aussi considérer notre environnement : notre maison, les cosmétiques que nous utilisons, les produits ménagers qui nous servent à rendre notre maison plus propre, les produits lessive, les ustensiles de cuisines que nous utilisons pour cuire ou stocker nos aliments. Tous sont chargés en produits toxiques qui peu à peu se retrouvent sur notre peau, dans nos poumons, dans notre estomac.

Toutes ces toxines, s’accumulent autour de nous, et en nous, provoquant à terme une sournoise intoxication. On n’y prête guère attention, car les symptômes ne sont pas aiguës. Nous nous sommes peu à peu habitués à l’idée que des maladies comme Alzheimer, des troubles endocriniens, des troubles allergiques, des troubles du comportements spécifiques, certains cancers, étaient inhérents à notre mode de vie et à notre évolution, sans penser que justement, ce monde dans lequel nous vivons était de plus en plus toxique et de plus en plus dangereux pour nous et notre santé. Ces toxines, (BPA, dioxine, atrazine, phtalate, paraben …..) ont toutes démontré leur dangerosité.

A notre échelle, nous ne révolutionnerons pas l’industrie de l’Alimentation, ni celle des Cosmétiques.

A notre échelle, nous n’éviterons pas la pollution des sources d’eau.

A notre échelle, nous pouvons cependant commencer à agir pour diminuer tangiblement notre exposition à tout cela. Et c’est à travers mes prochains articles que j’attirerai votre attention sur ces toxines, en les identifiant, les localisant et vous donnant des clés pour les éliminer, ou tout du moins en diminuer l’incidence sur votre vie et donc votre santé à venir.

2017 me semble plus que jamais, une année charnière pour commencer à prendre conscience de notre santé autrement et agir en conséquence pour ne pas le regretter plus tard.

Pour en savoir plus

  • Listes de produits chimiques : https://www.cdc.gov/niosh/topics/chemical.html
  • Un site web à consulter : http://www.ewg.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.