Probiotiques : usages, bienfaits, sources et précautions

On en voit partout, on en parle partout sans vraiment savoir ce que c’est et pour quoi c’est fait.
Les probiotiques (ou probiotics en anglais) sont des « bonnes » bactéries qui vivent sur nous, en nous.
En effet, dans l’estomac, sur la peau, sur les muqueuses partout, nous sommes envahis de bactéries, des bonnes mais aussi des mauvaises et tout résident dans cet équilibre.
Nous en comptabilisons un trillions dans le colon par exemple (1 milliard de millions : ça fait beaucoup), incluant 1000 différents types de bactéries.
Quand l’équilibre est rompu, les mauvaises prolifèrent et c’est la porte ouverte aux infections, inflammations et autres petits tracas du quotidien. Aussi, pour palier aux déséquilibres, aux déficits en probiotiques, vous en trouverez de nombreuses présentations dans les magasins de vitamines, ou chez Whole Food. Cependant, vous pouvez aussi en trouver dans l’alimentation.

Les bénéfices

Beaucoup d’études ont démontré que les probiotiques pouvaient être bénéfiques pour la santé.
  • le premier usage auquel, on pense toujours est le bénéfice qu’ils peuvent apporter lors de traitements antibiotiques : ils réensemencent le système digestif lorsque la flore bénéfique a été endommagée.
  • Ils aident à diminuer l’inflammation du colon et diminuent les symptômes tels que : diarrhées, flatulence, aérophagie et constipation.
  • De nombreuses études ont déterminé qu’ils diminuaient la fréquence et la durée des coups de froids (rhumes, rhino-pharyngites) et renforce les défenses immunitaires.

Les sources

Vous les trouverez dans les yaourts, la choucroutes, le kéfir, le chocolat noir de haute qualité, des fromages mous..
Sous forme de compléments alimentaires, vous en trouvez aussi dans les magasins d’alimentation bio (Whole Food, Natural Grocer etc) : ils sont conservés au frais et se présentent sous forme de capsules, comprimés ou poudre.
Les probiotiques à privilégier sont Lactobacillus et Bifidobacterium : (c’est à dire : L. casei, L. acidophilus, L. gasseri et Blongum, B. humanis, B. lactis etc, la liste n’est pas exhaustive).
Les recommandations sont de l’ordre de 1 à 3 billion de bactéries par jour pour maintenir les bonnes conditions de santé et de 5 à 10 billions par jour, en cas de problèmes de santé.

Pour qui ?

Pour tous, mais plus particulièrement, pour les femmes enceintes, les femmes qui allaitent.
Pour les enfants, il semble que cela diminue les allergies et problèmes de peau. Par contre, il est préférable de consulter un médecin avant administration (mais il faudra consulter un médecin sensibilisé aux médecines alternatives : à défaut, insister sur les sources alimentaires de pro biotiques).

Les précautions

Les précautions s’appliqueront aux personnes ayant un déficit immunitaire ou souffrant d’une maladie grave.
Pour les enfants, voir plus haut.
En cas de doute, il faudra aussi consulter et demander conseil.
Voilà, j’espère que cet article vous aura intéressé et surtout vous aura apporté de nouveaux éléments.
Si vous cherchez de bonnes marques de probiotiques, je vous recommande :
Sources :
http://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/2010/04/21/probiotique-prebiotique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.