Comment reconnaître une bonne compagnie d’huiles essentielles

Habitant aux Etats-Unis, j’ai bien sur remarqué que Walmart avait mis en vente des huiles essentielles à des prix très avantageux. Ma surprise a été grande : quoi Walmart se lance dans l’authenticité et la médecine douce : surprenant non ?

IMG_5663

Je suis restée dubitative : Wait and see, sans vraiment me prononcer suite aux questions que je recevais. (premier indice : les flacons ne sont pas en verre opaque)

Savoir reconnaître le sérieux d’une compagnie

Les mentions sur le flacon

Dans ces cas-là, il ne faut pas se précipiter et essayer de vérifier plusieurs éléments dans un premier temps. En France, la legislation impose un certain nombre de mentions à voir sur le flacon :

  • Huile essentielle 100 % natutelle
  • Nom en français / anglais
  • Nom en latin avec le genre et l’espèce :
  • ex : Lavandula angustifolia ct (éventuellement le chémotype)
  • Mode d’extraction
  • Partie botanique utilisée
  • Origine
  • Numéro de lot
  • Date de péremption

Diapositive03

Pour se faire une idée sur le sérieux d’une marque, il est intéressant de savoir si la marque présente une certaine transparence et cela passe en premier par la présence sur le flacon de ces éléments.

Toutes ces mentions ne se retrouvent pas forcément sur tous les flacons aux Etats-Unis, mais leur mention est déjà une preuve de sérieux.

Pour affirmer son sérieux, la marque devrait publier les résultats d’analyse de ses huiles essentielles. En effet, chaque huile essentielle possède une composition qui lui est propre : il y a bien sur des variantes, mais qui sont connues : ces variantes sont comprises dans des limites connues. Des analyses chimiques sont couramment réalisées dans les laboratoires qui s’en donnent les moyens et les fraudes sont très faciles à évaluer. Les méthodes d’analyse utilisées sont la spectrométrie de masse couplée à la chromatographie en phase gazeuse. L’huile essentielle ainsi analysée donne un profile donné caractéristique de l’huile essentielle. On y décèle alors le profil, mais aussi tout produit ajouté.

Diapositive05

Le problème de l’adultération

Malheureusement, dans un flacon d’huile essentielle, on peut vous mettre n’importe quoi, et à fortiori, des composants chimiques non naturels faisant penser que l’huile essentielle est bien ce qu’elle avance. Le consommateur si il n’est pas averti pourra aisément se faire avoir. La composition d’une huile essentielle est subtile et on ne peut pas forcément déceller une fraude à l’odorat.

Ainsi, une huile essentielle peut être coupée par d’autre produits, diminuant ainsi les coûts. Tous ces procédés sont bien sur frauduleux et malhônnettes car les produits ainsi vendus ne répondent alors plus à l’appelation « huile essentielle » et n’ont plus les propriétés thérapeutiques supposées, pire ils peuvent s’avérer dangereux parfois du fait de la présence de produits synthétiques.

La situation aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, les contrôles n’ont pas lieu en amont de la fabrication, mais ils sont réalisés par des laboratoires tierces indépendants et parfois par les compagnies d’huiles essentielles : celles-ci veulent montrer leur sérieux et surtout savoir ce qu’elle vendent, car la fraude peut aussi avoir lieu en amont lors de la production de l’huile essentielle, elle-même.

En cherchant sur le web, j’ai découvert de nombreux articles relatant des tests sur de nombreuses compagnies revendeurs d’huiles essentielles, cela m’a permis de commencer à me faire une idée sur le marché des huiles essentielles aux Etats-Unis et des marques à répertorier, ou tout simplement les marques à éviter.

Avec la petite révolution Walmart, suivant des sites sérieux d’éducation en aromathérapie, j’ai pu découvrir des tests réalisés par un laboratoire indépendant* sur les huiles essentielles mises en vente chez Walmart : les résultats sont déplorables : malheureusement, le géant de la consommation américaine, en voulant fracasser les prix des huiles essentielles est tombé dans le panneau : manque d’éthique de leur part, ou manque de connaissances ne leur permettant pas de discerner la fraude, toujours est-il que ces huiles sont fausses et ne présentent pas les caractéristiques de ce qu’elles avancent :

La supposée huile essentielle de lavande analysée présente toutes les caractéristiques d’une adultération : à l’origine, cela semble être une huile essentielle de lavandin, coupée avec du linalyl acetate et autres composants synthétiques. Donc non seulement, il ne s’agit pas d’huile essentielle de lavande vraie, mais en plus cette supposée huile essentielle a été coupée avec des éléments synthétiques : donc n’espérez pas obtenir la moindre propriété thérapeutique avec cette huile essentielle.

Diapositive10
tests réalisés et publiés par Essentiel Oil University
Diapositive09
tests réalisés et publiés par Essentiel Oil University

L’analyse est aussi parue concernant la supposée huile essentielle de menthe poivrée : les conclusions restent les mêmes. C’est totalement affligeant.

Donc en conclusion,

n’achetez pas les huiles essentielles chez Walmart.

Elles ne sont pas ce qu’elles annoncent !

Sources

* Essential Oil University : Founded in 1999 by Dr. Robert S. Pappas, EOU is primarily an analytical testing laboratory for essential oils. http://www.linkedin.com/in/robertpappas/ et page Facebook https://www.facebook.com/EssentialOilUniversity/

Autres articles concernant des analyses sur les huiles essentielles de différentes compagnies :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.