{Alimentation} Clean Fifteen et Dirty Dozen, version 2019

L’EWG vient de les publier pour l’année 2019, ces fameuses listes : la Dirty Dozen et la Clean Fifteen ! De quoi s’agit-il ? Il s’agit de deux listes qui sont établies chaque année par cette organisation : le Environnemental Working Group. Que font-ils : ils prennent des échantillons de fruits et légumes (47 fruits et légumes différents) et mesurent les résidus de pesticides présents dans les fruits et légumes.

Les 12 fruits et légumes dans lesquels on retrouve le plus de résidus de pesticides, seront donc classés dans la Dirty Dozen. Et à l’inverse, les 15 produits dans lesquels on retrouve le moins de résidus de pesticides seront classés dans la Clean Fifteen.

Ces deux listes sont donc représentatives de ce que l’on trouve dans les étales des supermarchés américains. Pour cela, près de 40 000 échantillons ont été testés dans les supermarchés sur tout le territoire américain, sur 47 produits les plus retrouvés. On ne pourra pas vraiment transposer ces résultats dans un autre pays, car les habitudes de consommations sont différentes, les pratiques agricoles, les sols et l’eau utilisés aussi. Ce qui ne changera pas, c’est la façon dont le fruit retient le pesticide dans sa chair.

Ce qu’il faut savoir, c’est que l’USDA (le Département de l’agriculture américaine) a recensé près de 225 différents pesticides et résidus dans les fruits et légumes. Et ce qui fait encore plus peur, c’est qu’avant de faire le test, les fruits avaient été lavés et épluchés ; Ce qui montre bien que laver les fruits ne suffit pas.

Malheureusement, les personnes les plus vulnérables face à ces produits, sont les enfants. Etant en plein développement, ces pesticides dont certains sont neurotoxiques, vont altérer leur développement. Aux Etats-Unis, il est maintenant établi que près de la moitié des enfants ont une maladie chronique (sur une liste de 20 problèmes chroniques) et ces maladies chroniques sont en partie dues au problème de contamination de l’environnement et de notre alimentation par de nombreux produits chimiques. Ces produits chimiques viennent directement entraver le développement et la maturation des enfants. Je vous laisse relire mon article que j’avais fait paraître en septembre 2017 (sources : CD Bethell and all, Academic Pediatrics, 2011)

Que retrouve-ton dans la Dirty Dozen ?

On retrouve les grands classiques comme les fraises, les pommes et les épinards. Dans ces produits, près de 90% des échantillons avaient des résidus de pesticides. Le kale, une salade très prisée car c’est un légume très riche en anti-oxydants, prend la 3ème place. Ce qui est inquiétant, c’est que la plupart des kales ont été retrouvés avec des résidus de dacthal, classé comme carcinogène par l’EPA (Environnemental Protection Agency et interdit en Europe depuis 2009). Il est encore utilisé sur les cultures de kales, brocolis, patates douces et navets.

Le conseil est donc de consommer ces 12 fruits et légumes ORGANIC pour diminuer son exposition à tous ces pesticides et résidus de pesticides. 

En choisissant de les manger ORGANIC, vous diminuez votre exposition à des centaines de pesticides et résidus de pesticides. J’ai moi-même du mal à m’imaginer qu’il puisse exister autant de produits différents. Mais on a affaire à des dizaines de produits qui se désintègrent en autant d’autres composants, dangereux aussi pour la santé humaine que pour l’environnement.

Concernant les fraises, on apprend que leur culture se fait la plupart du temps en Californie (dans la Central Valley). En 2015, près de 140 kg de pesticides par acre, soit environ 340 kg par hectare, étaient déversés sur les cultures de fraises. Certains pesticides utilisés ont été bannis par l’Union Européenne, mais sont toujours utilisés là. Les cultures sont soumises à des fumigations de pesticides qui se retrouvent après dans l’air de certaines villes de cette région de Californie.

Les pommes sont aussi bien placées dans cette liste et ce, depuis longtemps, du fait de la présence constante de pesticides mais aussi et surtout du fait que les pommes sont trempées dans un bain de diphénylamine. Le diphénylamine est un anti-oxydant retrouvé dans 80% des échantillons de pommes. L’Union Européenne a émis depuis de nombreuses années des restrictions pour l’importation de pommes en provenance des USA. C’est en fait un combat de longue date entre les autorités européennes et l’EPA. L’Union Européenne s’inquiète en effet de la possible formation de nitrosamines à partir du diphénylamine (sources EWG).

Concernant les épinards, c’est du DDT, un pesticide interdit en Europe depuis bien longtemps qui a été retrouvé sur ces pouces (sources EWG).

Et la Clean Fifteen : peut-on avoir confiance ?

Dans la Clean Fifteen, 70% des fruits et légumes sont retrouvés sans pesticides (sources EWG).

Pour des raisons budgétaires, il n’est donc pas nécessaire de tout le temps acheter organic dans cette liste.

Pour télécharger les listes, vous pouvez, vous rendre sur le site de l’EWG. Je vous encourage de plus à leur faire une donation car ce groupe a plus que besoin de cela pour continuer à nous fournir du contenu de qualité.


Ces conseils sur l’alimentation aux Etats-Unis vous ont intéressés ? 

Retrouvez-les dans mon livre

Bien manger aux Etats-Unis

Ce livre est un guide pratique qui pourra aider ceux qui arrivent, comme ceux qui habitent depuis longtemps aux Etats-Unis. Le livre revient sur les béabas de l’alimentation aux Etats-Unis (avec de nombreuses traductions).

Mais surtout

il part à la découverte et aux décodages des labels, des mentions sur l’emballage et des ingrédients présents sur les produits.

De nombreuses informations qui permettent de se détourner des pièges de l’industrie alimentaire !

Plus de 170 pages de conseils et d’informations utiles en français !

alimentation aux Etats-Unis

 

Le livre est disponible sur les plateformes Amazon

sur Amazon France

à partir de l’Europe
au prix de 18,25 €


sur Amazon.com

au prix de 18,50 $

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.