11 questions sur le virus du Nil Occidental : attention aux Moustiques

Et oui, chaque année pendant l’été, il faut faire attention aux moustiques car ils sont porteurs d’une maladie qui peut s’avérer embêtante : la maladie du virus du Nil Occidental  ou encore West Nile virus

 

Elle sévit particulièrement aux Etats-Unis dans les Etats du sud, surtout le Texas et l’Arizona. Le virus est transmis par les moustiques.
Dans 70% des cas, les personnes ne développent pas de symptômes.
Voici quelques réponses aux questions les plus communes :

Qu’est ce que le virus du Nil Occidental ?

C’est un virus de la famille des arbovirus, transmis par les moustiques infectés. La personne infectée peut développer des épisodes fébriles, une encéphalite, voire une méningite. Depuis 1999, ce virus est présent aux Etats-Unis et chaque été, on assiste à une percée de la maladie.

Comment les gens sont infectés ?

La plupart des personnes sont infectées par piqûre d’un moustique infecté. Le moustique peut transmettre le virus à l’homme mais aussi aux animaux. Des cas ont été reportés de transmission par transfusion sanguine, transplantation d’organe, ou de la mère à l’enfant lors de l’accouchement ou de l’allaitement.

Quelles sont les personnes à risque ?

Toute personne vivant dans les endroits particulièrement infestés. Le virus a été détecté dans 48 états. Le risque est accru pour les personnes travaillant dehors.

Y a t il un vaccin ?

NON. Mais des recherches sont en cours.

Quels sont les symptômes ?

Pas de symptômes chez la plupart des gens : 70 à 80% des gens infectés ne développent pas de symptômes.
Syndrome fébrile chez certains : à peu près 1 personne sur 5 personnes infectées va développer un épisode fébrile accompagné de douleurs, maux de tête, vomissements, diarrhées ou même rash cutané. La plus part des gens atteints ainsi récupère rapidement mais reste fatigué durant plusieurs semaines.
Symptômes sévères : Moins d’1 % vont développer de sérieux problèmes neurologiques comme une encéphalite ou une méningite. Les symptômes sont maux de tête, fièvre importante, nuque raide, désorientation, coma, tremblements voire paralysies. 10% des gens qui auront développé ces symptômes peuvent en mourir : la convalescence est longue et difficile.

Qui est à risque ?

Personne n’est à l’abri de développer la forme grave de la maladie.
Mais il est vrai que les personnes fragilisées par du diabète, un cancer ou en situation d’immuno-défiscience sont plus à risque.

Comment peut se faire le diagnostique ?

Les symptômes sont atypiques. Il existe cependant des tests qui permettront d’orienter le diagnostique.

Quel traitement ?

Il n’y a pas de médicament préventif.
Pour diminuer les douleurs et la fièvre, prendre des anti douleurs, type Tylenol®(acetaminophen ou paracétamol) ou Advil® (Ibuprofen).
En cas de troubles plus sévères, il faudra hospitaliser le sujet.

Quand ?

Entre juin et septembre, ce qui ne veut pas dire que vous ne pouvez pas être contaminé à d’autres période.

Où ? 

Dans 48 états principalement, mais surtout au Texas .. (aucun cas en Alaska ou Hawaï)

Comment réduire le risque de transmission ?

La manière la plus efficace d’éviter la maladie est d’éviter les piqures de moustiques. Vous pouvez retrouver mes conseils sur les répulsifs disponibles aux Etats-Unis : ICI
  • utiliser du repellents quand vous êtes à l’extérieur,
  • revetez des habits avec des manches longues et des jambes longues,
  • installez des moustiquaires sur les fenêtres de votre maison,
  • essayez de réduire le nombre de moustiques autour de votre maison en évitant les eaux stagnantes (même les écuelles pour animaux), et en pensant à des plantes qui les éloignent comme les lavandes, les géranium à parfun, ail, oignon ciboulette, citronelles …
Pour mettre à jour les informations, je vous recommande de consulter la carte sur le lien ci-joint : https://diseasemaps.usgs.gov/mapviewer/
Vous pouvez retrouver plus d’information sur mon livre disponible sur Amazon. com et Amazon.fr
Guide Santé et Voyages aux Etats-Unis
Source :
CDC : http://www.cdc.gov/westnile/index.html OMS : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs354/fr/ http://www.cotemaison.fr/jardin-terrasse/anti-moustiques-anti-guepes-citronnelle-lavande-geranimum-quels-insecticides-ecolos_15157.html

3 réflexions sur “11 questions sur le virus du Nil Occidental : attention aux Moustiques”

  1. Bonjour,
    J'habite en Floride, et je viens tout juste de découvrir ce blog qui pourrait être très utile ! Merci pour toutes ces informations 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.