Bien manger aux Etats-Unis : les bons réflexes pour une alimentation saine

J’ai l’immense joie de vous annoncer la sortie de mon dernier livre :

Bien manger aux Etats-Unis
les bons réflexes pour une alimentation saine !

bien manger aux Etats-Unis

Sensibilisée à ce qui est naturel, c’est évidement vers notre alimentation aux Etats-Unis que mes dernières recherches se sont orientées.
Mes lectures m’ont amenées beaucoup plus loin que prévu, repoussant mois après mois, la sortie de ce livre. J’ai donc mis un long moment à rassembler les informations se trouvant dans ce livre. Une recherche m’amenait à une autre information et dans mon souhait de perfection, j’ai failli me perdre dans l’immensité du sujet. Ce que j’ai découvert m’a à la fois étonnée et à la fois effrayée : en tout cas, cela ne peut pas laisser indifférent !
Le monde de l’alimentation aux Etats-Unis apportent son lot de surprises, de révoltes mais aussi d’espoirs.

L’agriculture à grande échelle, l’épandage de pesticides dans des proportions énormes, le bétail élevé à coup d’antibiotiques et d’hormones, font craindre pour la qualité et surtout l’innocuité de ce que l’on mange.
L’industrie alimentaire produit de nombreux labels mais il n’est pas toujours aisé de s’y retrouver et surtout d’avoir confiance dans ce dédale de fausses bonnes intentions.
J’ai souvent entendu dire beaucoup de choses sur les produits bio (organic) par exemple, ou sur les OGM (organismes génétiquement modifiés).
On me disait que cela ne servait à rien, que c’était pareil. Pourtant à travers les études et les recherches que j’ai pu faire j’ai compris que manger organic restait encore la meilleure façon de se protéger et de manger sainement.
L’intérêt et les bénéfices sont multiples :

  • Moins de pesticides,
  • Pas d’OGM,
  • Moins d’additifs dangereux,
  • Pas d’antibiotiques ni d’hormones dans la viande et les produits laitiers,
  • Des produits avec des qualités nutritionnelles supérieures.

Malheureusement, cela a un coût qu’il n’est pas toujours facile d’assumer.
A travers ce livre, je vous amène à comprendre vers où aller pour minimiser l’impact de cette charge environnementale et industrielle, pour toujours avoir en tête ce qui est le meilleur et ainsi éviter le pire.

En évitant le pire, on prend déjà soin de sa santé, en se concentrant sur le moins mauvais, on prend soin de sa santé aussi.

En allant au delà aussi et en repensant son alimentation, on peut revenir à une alimentation plus saine et plus simple et ainsi préserver sa santé. On peut déjà faire la part des choses et s’imposer une liste non négociable d’aliments à éviter pour capitaliser sur sa santé.

En étant informé, on prend la mesure de ce qui est bon pour soi.

C’est ce que j’ai voulu faire passer dans mon livre : c’est une véritable mine d’or de renseignements sur les aliments que l’on retrouve dans les supermarchés.
Que vous arriviez ou que vous soyez là depuis longtemps, il vous aidera à comprendre ce qu’il faut garder dans son alimentation, et ce qu’il faut écarter. Vous apprendrez à reconnaitre certains additifs cachés et comprendre les labels qui accompagnent les produits.


Pour en savoir plus, je vous propose de découvrir mon dernier livre

Bien manger aux Etats-Unis

est disponible sur

 

 

sur Amazon.com sur Amazon.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.